Les misérables

Victor Hugo

Œuvre magistrale de Victor Hugo parmi d'autres. Les misérables ne sont pas tant des miséreux que plutôt des êtres peu scrupuleux, pour ce qui est des méchants, et soit malchanceux, soit trop généreux, pour ce qui est des gentils.

Lorsqu'on arrive à la fin du livre, pourtant long, on voudrait qu'il y ait une suite, tant on s'est attaché aux personnages et à l'univers du roman. "Les misérables" font partie de ces quelques livres pour lesquels j'ai ressenti un manque à chaque interruption de lecture, ainsi que lorsque qu'elle s'est terminée.

On apprend que la "thune", désignant l'argent gagné plus ou moins honnêtement, est un mot d'argot qui existait déjà au XIXe siècle.