Tirant le Blanc

Joanot Martorell

Si on veut savoir ce qu'est un vrai roman de chevalerie, commençons par lire « Tirant le Blanc », de Joanot Martorell. On s'y bat pour les belles, on y conquiert des contrées infidèles à la foi chrétienne. En quête de gloire et de salut de l'âme, on est plus craintif devant l'être aimé que face à l'ennemi.

« Tirant le Blanc » est probablement le dernier roman de chevalerie « sérieux ». Ensuite viendra le « Don Quichotte de la Manche », de Miguel de Cervantes, qui est un peu les « tontons flingueurs » de la chevalerie : la dérision fait son entrée.

Cette édition est une nouvelle traduction du catalan par Jean-Marie Barerà. Mais j'ai lu, d'autre part, que l'ouvrage, au XVIIème siècle, aurait été traduit de l'anglais en valencien? Ce qui n'est pas la même chose. Bref, bonne lecture et bonnes recherches !